Theorie du Changement

 

Notre théorie se base sur une approche endogène visant l’implication des systèmes socioculturels locaux dans la conduite des communautés de base vers un changement de mentalité et de comportement en faveur du bien-être de la femme. Il s’agit d’une approche qui est dirigée par les communautés elles-mêmes qui revisitent leurs coutumes afin de pouvoir les orienter vers l’équité genre.

​L’un des problèmes au quel se confronte la lutte pour l'émancipation des femmes au Togo est la primauté des coutumes et des traditions qui demeurent très influentes sur les comportements des populations locales. Les locaux respectent plus ces coutumes et traditions que le droit moderne surtout dans les cas où ce dernier est en conflit avec le droit coutumier. Au départ de la lutte pour le droit des femmes, les coutumes ont longtemps été présenté comme des obstacles. La marginalisation des coutumes a été un grand défaut pour plusieurs approches de développement y compris celle visant la promotion de la femme. Aujourd'hui sous l’influence de la modernité les coutumes sont plus ouvertes et disposées au changement. Il est important que les organisations de droit de la femme accompagnent les communautés vers le meilleur changement qui sera en faveur de l'émancipation de la femme.

​Alafia travaille avec les leaders des communautés afin de voir comment aligner les pratiques coutumières au besoin du moment en matière d'émancipation de la femme et de la protection de ses droits. Nous croyons qu'une approche pareille permet d'avoir un impact durable car elle permet aux communautés d’être à la base de l’initiative et de conduire leur marche vers un changement définitif en faveur des femmes.